Récolter les graines de légumes : tomate

Par défaut

Cette année, ce n’est pas folichon au niveau des tomates et c’est l’occasion de vous dire qu’il faut penser à recueillir ses graines dès les premières tomates. Je lis souvent que les graines se récoltent en fin de saison car le fait de laisser mûrir les fruits longtemps pour que les graines parviennent à maturité retarde la production d’autres fruits. Certes, cela retarde un peu mais attendre la fin de saison c’est s’exposer au risque d’une maladie, d’un évènement climatique ou tout autre évènement qui pourrait ruiner votre récolte. Alors mieux vaux être prudent et commencez tôt.

Maintenir la pureté variétale

Les tomates sont en grande majorité autogames (excepté quelques variétés), il n’y a donc en théorie rien à craindre concernant les hybridations. Toutefois, ces dernières ne sont finalement pas si rares, d’autant plus dans les potagers bios où les insectes foisonnent ! Donc pour maintenir la pureté variétale de vos plants je vous conseille de couvrir les fleurs destinées à la production de graines avant leur ouverture. Pour cela, un vieux bas, un sachet bricolé avec du voile P17, un sachet à dragées, bref tout sachet à maille fine … fait très bien l’affaire.

Récolte des graines

J’opère sur un fruit bien mûr, comme toujours, pour que les graines soient complètement matures et je choisis un beau fruit, fidèle à la variété que je souhaite conserver. Ensuite, j’extraie les graines et le jus de la tomate dans une tasse. Parfois les variétés très charnues n’ont presque pas de jus et dans ce cas j’ajoute simplement un peu d’eau. Le but étant que les graines soient submergées. En général, une tomate suffit mais après c’est selon le nombre de graines dont vous avez besoin !

Fermentation

Une fois extraites, je laisse les graines fermenter quelques jours à l’air libre, le temps qu’une moisissure se forme à la surface. Attention à ce que les graines soient toujours sous l’eau ! La fermentation va permettre de débarrasser facilement les graines de la pulpe qui les entoure et qui pourraient gêner leur conservation.

Nettoyage

Lorsque les graines semblent bien débarrasser de leur pulpe je retire la moisissure de surface puis rince abondamment les graines à l’eau claire. Un petit tamis, ou chinois, fait parfaitement l’affaire.

Séchage

Enfin, je laisse sécher mes graines de tomates sur une coupelle ou une feuille de papier sulfurisé (papier de cuisson). Il ne faut surtout pas utiliser d’essuie tout sur lequel les graines vont se coller, c’est une vraie horreur pour s’en débarrasser ensuite. Je compte à peu près deux semaines pour qu’elles soient complètement sèches durant lesquelles je remue régulièrement pour que les graines ne collent pas ensemble. Et voilà, il n’y a plus qu’à stocker le tout à l’abri de la lumière dans un endroit frais et sec (comme à chaque fois pour les graines). Ainsi récoltées, les graines se conservent entre 5 et 10 ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *