Tailler ou ne pas tailler ses tomates, retour d’expérience

Par défaut

Une grande question que voilà ! La taille des tomates, certains en sont convaincus, d’autres ne veulent pas en entendre parler. Moi de mon côté, je n’avais jamais été très rigoureux là dessus. Quand, j’y pensais ou que vraiment un plant de tomates devenait trop envahissant, je taillais un peu. Et puis, j’ai eu ce nouveau jardin dans lequel j’ai voulu essayer un petit potager pour voir ce qu’il est possible de cultiver en espace réduit. Autre contrainte, les cultures étant hors serre, il me fallait les hâter au maximum. Et justement, il me semblait avoir retenu d’anciennes lectures que la taille des tomates était un bon moyen d’obtenir des récoltes un peu plus précoces et de gagner de la place sans trop perdre en productivité. J’ai donc tenté l’expérience.

L’expérience

Attention ! Avant de m’attirer les foudres des plus rigoureux d’entre vous, je préfère être clair sur un point : ces résultats ne sont pas à prendre au pied de la lettre mais constituent plus une piste de réflexion pour la suite. En effet, je n’ai pas pu expérimenter suffisamment en détail pour tirer des conclusions irréfutables (plusieurs variétés, plusieurs plants de chaque, plusieurs tailles, dans plusieurs régions, …). Très contraint par la place limitée, je n’ai pu comparer que deux plants mais pour lesquels j’ai tenté de faire au mieux :

  • Les deux plants étaient de la variété Ananas
  • J’ai réalisé moi même les semis et dans des conditions identiques
  • Les deux plants sont issus du même lot de graines
  • Les plants ont été mis en terre à la même date, dans les mêmes conditions et ils avaient alors des caractéristiques identiques (taille, développement racinaire, …)
  • Un plant est laissé complètement libre et n’est pas du tout taillé (hormis la taille de fin de saison pour aider les derniers fruits à mûrir)
  • L’autre plant était destiné à être taillé sur une tige (retrait systématique de tous les gourmands) mais lorsqu’une fourche est apparue (deux tiges de même grosseur), je n’ai pas eu le coeur de retirer l’une des branches. La taille est donc intermédiaire à celle sur une tige et celle sur deux tiges.
  • Résultats de la taille vs. non taille des plants de tomates

    Pour la comparaison, j’ai évalué plusieurs critères. J’espère avoir été suffisamment exhaustif pour permettre une bonne comparaison. Ces critères sont en grande partie des exigences personnelles pour me permettre de cultiver en espace réduit tout en ayant de belles productions. Pour chaque critère, en rouge ce sont les résultats obtenus sur le plant taillé (photo à gauche) tandis qu’en bleu figure les résultats du plant non taillé (à droite).

  • Précocité du premier fruit : identique (seulement plus précoce de deux jours chez le non taillé), je n’ai plus les dates exactes
  • Précocité de l’ensemble : l’ensemble des fruits sont arrivés à maturité ; 4 tomates encore vertes à l’arrachage
  • Nombre de tomates (hors vertes) : 15 ; 9
  • Poids moyen des tomates (hors vertes) : 237,4g ; 272g
  • Poids de la plus petite tomate (hors vertes) : 138g ; 144g
  • Poids de la plus grosse tomate (hors vertes) : 467g ; 488g
  • Poids total de la production (hors vertes) : 3,561kg ; 2,448kg
  • Goût : identique
  • Résistance aux maladies : identique, non touchées
  • Taille du plant : un peu plus de 2m ; environ 1m
  • Surface nécessaire (approximative) : 50cm² , 1m²
  • J’ajouterai aussi quelque chose de non quantifiable, la praticité. Il est beaucoup plus facile d’intervenir sur les plants taillés que ce soit pour la récolte ou les traitements préventifs (vaporisation de bicarbonate de soude).

    Conclusion

    Même si je n’ai pas retrouvé tous les atouts que l’on attribue à la taille des plants de tomates (plus gros fruits, plus précoces), je pense que dorénavant je taillerai mes plants. La place gagnée est vraiment importante, la production supérieure et il est plus facile de surveiller et d’intervenir sur ces plants. Des points essentiels pour moi ! Bon encore une fois, ces résultats ne sont pas irréfutables, ils ne concernent qu’une toute petite expérience. Donc j’en appelle à vous pour savoir si vous avez déjà expérimenté la taille (et laquelle) ou la non taille et quelles en sont vos conclusions? L’année prochaine, je m’intéresserai plus aux différentes tailles possibles (une tige, deux tiges, à l’algérienne, …). Et si vraiment j’en ai le courage, je me pencherai aussi sur une autre technique de la culture des tomates : l’effeuillage.

    S’il vous plait, si vous avez déjà comparé des plants non taillés à des plants taillés, pouvez vous faire part de vos observations? Et pour l’effeuillage? Un simple petit commentaire aidera beaucoup de personnes à se décider ! Merci d’avance à vous =)

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *