La méthode des lasagnes au potager

Par défaut

Le potager en lasagnes (ou lasagna bed) s’est largement répandu ces dernières années, notamment grâce aux fleurissement d’articles sur le sujet sur internet. La méthode est très simple et permet de générer rapidement un substrat de qualité pour la pousse des légumes. En théorie, du moins. En effet, j’ai eu des retours de personnes déçues de leurs lasagnes m’expliquant que les résultats étaient loin d’être à la hauteur. J’ai donc souhaité rédiger deux ou trois articles sur le sujet et tester moi-même cette méthode pour vous apporter mon ressenti. Et bien sûr, avant toute chose, il nous  faut savoir de quoi on parle !

Lasagne = butte = permaculture?

On voit souvent cet amalgame entre ces trois termes et je voulais recadrer un petit peu tout cela. Certains diront que je chipote, mais autant nous mettre d’accord sur les termes cela nous évitera de dire des âneries comme “la permaculture c’est cultiver ses légumes sur buttes”.Commençons par le terme le plus global des trois. La permaculture est une philosophie, une façon de réfléchir l’aménagement de son environnement (qu’il soit physique, culturel, politique, …) de manière à prendre soin de la Terre, prendre soin des humains et partager équitablement les ressources produites. En ces temps difficiles, ces notions prennent tout leur sens. Le jardinage ne forme donc qu’une application parmi tant d’autres de la permaculture. Et dans cette application, les buttes ne sont qu’une mise en œuvre possible à condition d’être réellement justifiée. Aborder son jardin avec une vision permaculturelle ne vous oblige pas à créer des buttes, cela peut même être tout l’inverse !Concrètement, les buttes sont une façon de concevoir ses zones de culture en surélevant le sol aux endroits cultivés, les passages non surélevés formant les allées. Créer des buttes au jardin, c’est du boulot. Et même beaucoup de boulot. Autant réfléchir avant sur l’intérêt de ce dur labeur et pour cela je vous renvoie vers mon article sur l’intérêt, ou non, des buttes au potager.D’une manière plus précise encore maintenant, les lasagnes sont une façon de réaliser des buttes au jardin. Il en existe bien d’autres. Certains créent des buttes simplement avec de la terre (comme les traditionnels billons des maraichers parisiens du 18ème siècle par exemple), d’autres enfouissent du bois au cœur de la butte (hugelkultur), …

Monter une lasagne

Le principe est on ne peut plus simple, et le nom emprunté au plat culinaire n’est pas usurpé. Il s’agit en effet, d’empiler successivement plusieurs couches de divers matériaux.

  • Carton : pour débuter, on dépose sur le sol une épaisseur de cartons bruts (1-3 cm)
  • Matériaux verts : la première couche posée sur les cartons sera constitué de divers matériaux verts, humides, riches en azote comme la tonte, les feuilles vertes, les épluchures de cuisine, … Compter entre 5 et 10 cm d’épaisseur
  • Matériaux bruns : à la manière d’un compost, l’alternance des couches vise à équilibrer le rapport carbone/azote de façon à obtenir une bonne dégradation. La couche suivante est donc constituée de matériaux bruns, secs et riches en carbone (feuilles mortes, branchages broyés, paille, …) à nouveau sur 5 à 10 cm d’épaisseur.

Les couches de matériaux verts et bruns devront s’alterner jusqu’à atteindre une quarantaine de centimètres de hauteur.

  • Compost : enfin, la couche finale consiste en une pellicule d’environ 5 cm d’épaisseur de compost bien mûr.

Afin d’activer la décomposition des différentes couches, il est important  d’arroser copieusement la couche de matériaux bruns.

Planter dans une lasagne potagère

Une des premières erreurs à éviter est de planter trop tôt. En effet, la fermentation des différents matériaux de la lasagne lors des premiers stades de décomposition va entrainer une montée en température plus ou moins importante qui peut être fatale à vos jeunes plants. Attendez donc entre 2 semaines et 1 mois avant de réaliser les premières plantations. Dès lors, tout est permis ! Privilégiez tout de même les plantes gourmandes dans ce type de potager (courges, tomates, …) qui apprécieront ce substrat très riche.

Mon essai de lasagne

Pour les jardiniers urbains, j’ai testé un grand bac de culture en toile (le modèle BACSQUARE 9 de chez Bacsac). C’est un grand bac, et c’est très bien, seulement voilà il fait 330L et je n’avais pas suffisamment de terre et terreau pour le remplir ! Je me suis donc dit que l’occasion était trop belle de tester une lasagne !Hop, hop, une couche de cartons dans le fond, par dessus 5 cm de pelouse fraichement tondue, des branchages bien humides ramassés au fond du jardin et pour la plupart déjà entamés par des champignons et autres bactéries ! Je n’ai pas eu à broyer mon bois car sa décomposition était déjà bien entamée, je l’ai simplement foulé au pied pour l’écraserEt on continue, du vert, du brun, du vert, du brun et pour finir une couche de vert avec les derniers “déchets” issus de mon nettoyage du jardin.

Enfin j’ai recouvert le tout d’un mélange compost et terreau (pratiques les sangles délimitant les carrés de plantation et permettant de redresser les bords qui s’affaissaient et faisaient que le tout ne ressemblait plus beaucoup à un carré !).

Et voilà, grâce à la technique de la lasagne, j’ai réussi à remplir mon grand Bacsquare !Je le laisse reposer un peu et on se retrouve plus tard pour le retour sur les plantations (et je peux vous dire qu’il y aura au moins de beaux framboisiers dedans) !

Et vous, avez vous déjà testé la méthode en lasagne? En êtes vous satisfait?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *