Retour de vacances : l’heure est au bilan

Par défaut

Le bilan du potager est mitigé après mes 15 jours de vacances (elles aussi mitigées d’ailleurs, l’été n’était pas au rendez vous). C’est moins catastrophique que je ne l’aurais cru mais il y a quand même de cruelles déceptions..Les déceptionsAvec les pluies fréquentes et la forte humidité ambiante, les tomates ont pris un sacré coup… Le mildiou fait des ravages et ce même sous la serre… Il faut malheureusement arracher de suite les pieds atteints pour sauver ceux qui peuvent encore l’être.Les artichauts sont envahis de pucerons. Pourtant, les pluies sont normalement bénéfiques dans la lutte contre les pucerons, mais avec les grandes feuilles de l’artichaut, ils trouvent un abri de choix.. Une pulvérisation de purin d’ortie s’impose.Les courges se couvrent d’odium. Aussi magnifiques soient elles, l’oidium se propage sur les courgettes essentiellement. Encore une fois la faute à l’humidité ambiante.. Je supprime les feuilles atteintes et elles devraient s’en sortir.Les piments prennent un sérieux retard. A l’heure qu’il est, mes pieds de piments devraient « crouler » sous de jeunes fruits en formation. Et bien, ils sont encore simplement au début de floraison.. Il va falloir que les beaux jours arrivent vite et perdurent jusque fin septembre pour que les piments parviennent à maturité.. Vraiment dommage car les pieds étaient magnifiques..Ce n’est définitivement pas une année à haricots ici.. Mes premiers semis n’ont pas levé à cause de la baisse des températures début juin. Et bien, ceux réalisés fin juin en remplacement ne se portent pas mieux.. Les pluies et températures de ce début juillet n’ont pas permis une bonne germination.Les melons végètent à cause des températures bien trop basses. Les floraisons semblent s’être interrompues et la croissance est considérablement freinée.Les réjouissancesHeureusement, tout n’est pas si mal. Malgré l’odïum, les courgettes donnent de nombreux fruits et les courges plus tardives augurent de belles récoltes futures (de gauche à droite et de haut en bas : courgette jaune, potiron, potimarron, courgette ronde)Certaines tomates résistent contre vents et marées à l’envahisseur mildiou. Espérons que les plants résistent encore jusqu’à la maturité des fruits.Enfin, le potager en carré se porte plutôt bien ! Les légumes que j’y ai planté sont en effet moins sensibles aux aléas climatiques auxquels nous faisons face cette année. La récolte de retour de vacances est donc très bonne ! Au menu, ce sont donc : une belle courgette jaune (à laquelle s’ajoute les 6 récoltées par mon remplaçant au potager), une belle ronde aussi (pendant mon absence, il n’y en a que 3 dont une de plus de 5 kg ! Dissimulée sous une feuille elle était passée inaperçue), betteraves, navets, radis et cornichons. Enfin, probablement la dernière récolte de rhubarbe et les échalotes, pas tout à fait prêtes mais elles commencent à pourrir en terre. Sinon, j’ai loupé l’essentiel de ma récolte d’abricots (près de 10 kg !).Comme quoi finalement, tout n’est pas si mauvais. Et vous, comment votre potager fait-il face à la météo très peu clémente du moment?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *