Oidium : traitement bio

Par défaut

Voici quelques conseils pour traiter au plutôt le champignon oidium (sur des courgettes pour mon cas) :

  • Eau de javel, De manière préventive, vous pouvez au début de l’hiver pulvériser une solution de 25ml d’eau de javel par litre d’eau directement sur le sol. De même lorsque la maladie s’est déclarée, pulvérisez sur les feuilles et sur le sol la même solution. Le chlore n’a que peu d’impact sur l’environnement et se détruit rapidement.
  • En pulvérisant une solution à base de lait de manière préventive ou curative. En effet, le lait possède des vertus antifongiques naturelles et une étude de 1999 démontre ses réelles capacités à lutter contre les maladies cryptogamiques et en particulier contre l’oidium. Pulvérisez une solution de lait écremé à raison de 1 pour 9
  • Traitement au bicarbonate de soude. En raison de son ph basique, le bicarbonate de soude empêche la formation des spores des champignons responsables de la maladie
  • Traitement au permanganate de potassium, Le permanganate de potassium est disponible en pharmacie. Diluez 1,5g dans un litre d’eau et pulvérisez sur le feuillage
  • Traitement au soufre ,Employé depuis un siecle et demi sur la vigne, le soufre est un produit reconnu par l’agriculture biologique. Il agit également sur d’autres champignons ou acariens. Du fait qu’il est totalement biodégradable, il peut être utilisé très prêt de la récolte.

Et voici maintenant les précautions à prendre après une attaque oidium :

  • Détruisant et en brûlant les plantes malades
  • En observant des rotations de cultures
  • En évitant d’arroser le feuillage ou en créant trop d’humidité
  • En espaçant les cultures et en paillant le sol

J’ai actuellement une attaque d’oidium, je vais donc mettre en application différentes solution « bio » ou biologique, la une et la deux .

Je vous tiendrai au courant de résultats

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *