Embellissez votre potager tout en le protégeant : le pouvoir des fleurs

Par défaut

La tenue des potagers est intéressante à étudier. En effet, comme la mode, il semblerait qu’elle soit un éternel recommencement. Les potagers de nos grands parents sont très souvent très bien tenus et très « propres ». Les parcelles de légumes s’alternent avec entre elles, des allées généralement vierges.La tendance du moment est complètement opposée à cette façon de voir le potager. Les légumes doivent côtoyer les fleurs sauvages et domestiquées et les parcelles de monocultures sont proscrites. Si vous abordez le thème des fleurs au potager avec nos anciens, il revient souvent qu’elles sont une perte de place et que celle ci pourrait être mieux rentabilisée au potager. Et pourtant… Les fleurs au potager, ce n’est pas nouveau. Elles y trouvaient avantageusement leur place dans les potagers du début 19ème. Et bien entendu, il y avait une raison à cela, autre qu’esthétique. Les fleurs, et autres plantes qui ne sont pas destinées à la consommation, ont bien d’autres avantages qui vont largement compenser la place qu’elles occupent. Au programme donc : protection des cultures, fortification des plants, hôtes pour les auxiliaires, augmentation des rendements, répulsif de parasites et maladies, utilisation en purins, enrichissement du compost, bref, la liste pourrait être très longue.C’est face à ces constats que, depuis plusieurs années, je laisse volontiers entrer dans mon potager ce que bien souvent les jardiniers appellent mauvaises herbes et qui sont finalement loin d’être si mauvaises. Voici donc une petite sélection pour agrémenter votre potager !

La bourrache (Borago officinalis)

Présentation : Il était évident de commencer par celle-ci, je pense, tant elle est belle et facile à vivre. Cette annuelle est assez imposante, aussi, quelques pieds placés ci et là au potager suffisent. Pour un potager en carré, prévoyez seulement un plant au sein d’un carré.Semis/plantation : Bien qu’annuelle, elle se resème très bien toute seule et peut domicilier de nombreuses années dans votre potager. Toutefois, si vous souhaitez la maintenir sous contrôle, récupérez les graines dès qu’elles parviennent à maturité et ressemez les en mars en godet pour une plantation en mai-juin ou bien directement en place fin avril.Avantages au potager : Très mellifère, elle va attirer les pollinisateurs en nombre dans votre potager. Très pratique pour les légumes-fruits ! Dans une serre, elle devient indispensable. Elle aurait également un effet répulsif sur les limaces et escargots. Dans une moindre mesure, on peut aussi s’en servir comme d’un engrais vert qui sera enterré à la fin de l’été pour enrichir le sol.De plus, elle est comestible. Vous pourrez consommer ses feuilles cuites à la manière des épinards (je n’ai jamais essayé, je dois avouer) mais ce sont essentiellement les fleurs, magnifiques de surcroît, qui accompagnent les salades.

La lavande (Lavandula angustifolia)

Présentation : Elle aussi très facile à vivre, cette vivace profitera en terrain bien drainé et très ensoleillé. Pouvant former de petits buissons, mieux vaux la placer en bordure du potager (traditionnel ou en carré).Semis/plantation : Au printemps, directement en place dans un terrain bien préparé et bien drainé (n’hésitez pas à ajouter du sable).Avantages au potager : Elle aussi mellifère, son rôle auprès des pollinisateurs est bien connu. Ses fleurs peuvent aussi rejoindre vos infusions.

Les tagètes (Tagetes sp.)

Présentation : Ce genre comprend de nombreuses espèces annuelles d’une trentaine de centimètres environ. Elles sont parfaites pour les cultures dérobées, au pied de tomates, concombres et autres plantes hautes.Semis/plantation : Semis en avril-mai, en poquet ou à la volée en place ou en godet pour une plantation 1 mois plus tard. Pensez à récupérer les graines pour les resemer.Avantages au potager : Leurs racines sécrètent une substance inhibant la croissance des nématodes qui peuvent causer de gros dégâts dans les cultures. On peut également s’en servir comme d’un engrais vert.

La capucine (Tropaeolum majus)

Présentation : Vous pourrez en trouver différentes variétés, naines ou grimpantes, pour toutes les utilisations et selon la place disponible.Semis/plantation : Semis de février à avril, en poquet en place ou en godet pour une plantation 1 mois plus tard. Pensez à récupérer les graines pour les resemer.Avantages au potager : Les capucines attirent les pucerons. Un avantage pour le potager alors? Oui, car tant qu’ils sont dans les capucines, ils ne sont pas sur vos légumes ! Placez les donc en bordure du potager. Les fleurs sont également comestibles en salade.

Le lupin (Lupinus sp.)

Présentation : Cette légumineuse vivace se décline en plusieurs couleurs et est peu encombrante, donc parfaite pour égayer un petit potager.Semis/plantation : Semis d’avril à juin en place.Avantages au potager : Comme les capucines, les lupins sont de formidables pièges à pucerons. De plus, légumineuses oblige, ils enrichissent considérablement le sol en azote.

 La camomille romaine (Chamaemelum nobile)
Présentation : Vivace rustique, elle refleurira d’une année à l’autre. Selon l’emplacement, elles peuvent former de belles touffes dépassant rarement un mètre.Semis/plantation : Semis et plantations s’effectuent au printemps ou à l’automne pour une floraison au printemps prochain.Avantages au potager : Elle attire les pollinisateurs et s’utilise en infusion pour ses vertus apaisantes.
 Le souci (Calendula officinalis)
Présentation : Il s’agit d’une annuelle assez basse, idéale pour les cultures dérobées.Semis/plantation : Le semis s’effectue en avril-mai pour une floraison 1 à 2 mois plus tard. On peut également le semer au début de l’automne et ainsi espérer une floraison plus précoce.Avantages au potager : Le souci repousse les pucerons et constitue donc un allié de choix pour tomates et choux notamment. Chez le souci aussi, les fleurs sont comestibles.
Bien d’autres plantes sont utiles au jardinier. Ainsi, consoude, ortie, fougère aigle, prêle, tanaisie se doivent d’avoir une place au jardin pour la préparation de purins et de décoctions. Elles peuvent être également utilisées en paillage. Pour la plupart, les aromatiques ont aussi des effets bénéfiques en repoussant les nuisibles et en attirant foule d’insectes utiles.
Alors laissez de la place dans votre potager pour ces plantes qui ne sont pas des légumes, mais qui vous combleront de couleurs et de parfums et amélioreront les rendements de vos cultures ! Et vous quelles fleurs associez vous aux légumes?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *