Des légumes vivaces pour un potager éternel : l’asperge (10/??)

Par défaut

Après l’avoir laissé à l’abandon quelques temps, je reprends la série des perpétuels avec l’asperge. Bien que je trouve sa culture fascinante, je ne la possède pas au potager car elle demande quand même pas de place et du temps. Sachez cependant qu’on ne peut espérer une récolte que sur des griffes de 3 ans, c’est donc un investissement sur le long terme. Voici ce que j’ai pu recueillir comme informations, si vous en avez d’autres, n’hésitez pas à en faire part.

Le plus simple pour leur faire une place dans votre potager est de procéder à la plantation de « griffes » (sorte de système racinaire) de février à mai. La plantation se fait dans des tranchées de 20 cm de profondeur et large de 40 cm, avec un espacement de 50 à 70 cm entre griffes.Comme je le disais, il va falloir laisser les griffes se développer les deux premières années sans intervenir (à la limite tuteurer les tiges au besoin). La troisième année, on peut penser à la récolte qui sera différente selon les variétés cultivées. Les vertes, comme sur la photo, se consomment à l’état de jeunes pousses avant qu’elles ne durcissent. Les blanches, quant à elles, demandent nettement plus de travail.Tout d’abord au début du printemps, il faut dresser une butte de terre sur les griffes dans laquelle les turions pourront se développer à l’abri de la lumière du jour (ce qui leur évitera de verdir). Dès lors que les turions commenceront à pointer hors de la butte (ou bien à l’automne s’ils ne l’ont pas fait d’ici là), il faudra couper les turions à la base grâce à un outil spécialisé, la gouge.Alors, cultivez vous l’asperge ? Comment faites vous?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *