Des légumes vivaces pour un potager éternel : la rhubarbe (1/??)

Par défaut

Même si je prends grand plaisir chaque année à semer mes plants de tomates et de courges entre autres, il est bon de savoir que l’on peut compter sur des légumes qui, d’une année sur l’autre, produiront sans avoir à les renouveler. Du coup, d’années en années les légumes vivaces (plus communément appelés légumes perpétuels) prennent de plus en plus de place au jardin.Alors certes, la frontière est mince entre légumes annuels et légumes perpétuels. Par exemple, à l’origine la tomate était un légume vivace, toutefois, après importation et multiples sélections il n’est pas possible de conserver nos précieux plants de tomates plus d’une année. Le coqueret du Pérou peut parfois vivre plusieurs années, même sous nos latitudes à condition de bénéficier d’une situation protégée à la mauvaise saison. En revanche, certains légumes sont, sans ambiguïté, vivaces dans nos régions. C’est donc essentiellement ceux ci que je souhaitais vous présenter mais que je n’ai, malheureusement, pas tous au potager. Ce billet sera donc le premier d’une (longue) série sur les vivaces du potager !

La rhubarbe

Elle est difficile à classer parmi les légumes, mais sa place au potager semble acquise pour bon nombre de jardiniers et s’il y a bien une plante vivace que l’on consomme à avoir au potager, c’est elle.De culture facile, elle fera son apparition chaque année au mois de mars normalement en déployant ses feuilles progressivement. Le semis étant peu fidèle à la variété, car la rhubarbe s’hybride facilement, mieux vaux procéder à la plantation d’éclats de racines en automne. La récolte peut s’étaler, quant à elle, de la fin mars à octobre.Pour la conserver de nombreuses années, il est conseillé de rajeunir la touffe par une division tous les 5 ans en automne.Pour ma part, au potager, je cultive la variété Queen Victoria, aux grosses tiges assez douces et la variété Red Champagne, plus petite et plus acide, mais très productive.

La rhubarbe vous a-t-elle aussi séduit? Comment la cultivez vous? La consommez vous? Parce que mis à part la tarte et la confiture je dois avouer que je ne sais jamais comment utiliser mes tiges de rhubarbe..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *