Créer un potager sur du gazon

Par défaut

Et voilà, l’automne est là, c’est le moment idéal pour songer à créer un nouveau potager ou agrandir l’existant. Chez moi, il restait un petit bout de pelouse qui résistait encore et toujours à l’envahisseur potager. Je savais qu’il n’allait plus faire long feu et, en effet, il vient de rendre l’âme =). Voici donc la nouvelle future parcelle potagère ! Exposition plein sud, parfait pour mettre de nouvelles tomates.Je vous avais déjà présenté une manière de créer une parcelle de potager à partir d’une pelouse. J’avais dû travailler pas mal car je m’y étais pris tard (création de la parcelle en juin pour une mise en culture en… juin). Cette fois ci, je m’y prends à temps et je peux donc utiliser ma méthode préférée, sans grand travail, rapide et même sans salissures ! Qui dit mieux? Alors, si ça vous intéresse, ouvrez grands vos yeux car ça va être rapide !

Le carton c’est fantastique, bien meilleur que le plastique

Le plus long dans cette méthode, c’est la longue confrontation intérieure entre ma raison et ma folie potagistique pour décider de la taille de la parcelle. Puis finalement, je me suis laissé gagner par la raison (c’est pas souvent, il faut donc le souligner). La parcelle ne fera donc que 60 cm de large sur 4 m de long.Une fois que mes deux moi se sont mis d’accord, il me faut symboliser grossièrement la délimitation de la parcelle. Ici, les deux bâtons enfoncés dans le sol. C’est pas très joli mais c’est efficace. Dès que j’aurai plus de temps, j’installerai des bordures. Première étape : OK.Maintenant, il me faut m’attaquer au cœur du problème : tout ce gazon rendant la culture impossible en l’état. Il faudrait tout désherber mais c’est long.. Je ne sais pas vous, mais moi ce n’est pas ce que je préfère dans le jardinage. Pour éviter des heures de travail, il existe une solution très intéressante : l’utilisation de cartons.

Hop, une bonne épaisseur sur toute la surface de la future parcelle. Pour cela, j’utilise du carton neutre, non imprimé et sur lequel j’aurais pris soin de retirer tout ce qui est scotch et autre non dégradables. Durant tout l’hiver le carton va étouffer l’herbe dessous qui ne pourra plus pousser et qui, privée de lumière et de photosynthèse, finira par dépérir. De plus, le carton va activer la vie souterraine. Les vers de terre en raffolent et ils se feront un malin plaisir de venir le dévorer et l’incorporer au sol.Pour finir, je dispose une petite couche de compost non décomposé, le tout surplombé d’une couche de paille.

Ca n’est pas très épais et c’est normal. Je ne vise pas la création d’une lasagne car ma terre est déjà très fertile, je souhaite simplement passer une pelouse en parcelle cultivable sans efforts .

Et la suite?

Il ne reste qu’à attendre la fin de l’hiver, en remettant de temps à autre un peu de paille ou autres matériaux. Pendant toute cette période comme je vous le disais, les herbes dessous vont mourir et, grâce à l’activité des vers de terre et autres organismes du sol, celui-ci va se décompacter, s’aérer et s’enrichir. Au final, on obtient une terre prête à recevoir des plants à partir d’une terre incultivable. Le tout sans efforts et en quelques dizaines de minutes. C’est valable non? Et chez vous, le potager s’agrandit? Quelle méthode utilisez vous?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *