Préparer une enceinte de germination

Par défaut

Les premiers semis de l’année vont bientôt débuter chez moi et traditionnellement il s’agit des semis de poivrons, piments, aubergines et physalis qui partagent une caractéristique commune : une germination capricieuse. En effet, ils ont besoin d’une température assez élevée (au moins 25°C) et d’une luminosité suffisante (sans quoi les plantules filent jusqu’à mourir). Tout cela à une période de l’année où il fait froid et où les jours ensoleillés se comptent presque sur les doigts d’une main. Le semis au potager n’est donc absolument pas envisageable et la seule solution consiste à les semer en intérieur. Après avoir expérimenté diverses techniques, je pense être arrivé à une méthode convenable sur plusieurs points importants (bien sûr, elle est toujours perfectionnable et j’y apporte des modifications chaque année ou presque) :

  • Elle est propre (pour une culture en intérieur, c’est appréciable)
  • Elle est économique (j’y reviendrai mais on peut facilement s’en sortir à moindre coût ; edit 2014 : j’utilise maintenant une ampoule CFL, plus chère mais elle consomme beaucoup moins)
  • Elle est facile à mettre en oeuvre (pas besoin d’être un super bricolo !)

DSCF2559 Voici donc un petit guide pour vous aider à la reproduire si vous le souhaitez !

Matériel nécessaire

Je reviendrai plus en détail sur ces différents éléments mais pour cette mini serre de germination, il faut :

  • Une cuve (les dimensions sont à déterminer selon les besoins en fonction du nombre de godets que vous y placerez mais pour la hauteur il faut compter 40-50 cm pour une manipulation facile)
  • Un éclairage
  • Un système de chauffage
  • Une matière réfléchissante
  • Du sable

Mes choix personnels

Pour ma part, j’ai réalisé ma mini serre de germination dans un aquarium car cela m’a tout de suite paru être le contenant idéal. C’est complètement clos, donc la propreté est assurée, et il n’y a aucune construction à faire puisqu’il y a déjà un éclairage au néon. Pour ma part, j’ai laissé le néon d’origine et cela ne semble pas poser de problèmes aux plantes toutefois il est possible d’en changer très facilement pour un modèle spécial croissance. On peut facilement le ventiler grâce aux trappes servant à l’alimentation des poissons. Et enfin, cela ne m’a vraiment pas coûté cher puisque je l’ai acheté 7€ sur une braderie (aquarium de 60L). C’est trop tard pour cette année mais n’hésitez pas à écumer les braderies cet été si vous en souhaitez un pour l’année prochaine, il y en a très souvent et en règle générale ils sont très abordables. Jetez également un oeil aux sites de ventes entre particuliers. J’ai également rajouté un programmateur journalier (acheté 3€ lors des foires à l’euro dans les grandes surfaces) pour la lumière.DSCF2551Pour ce qui est du système de chauffage, encore une fois j’ai trouvé le mien sur une braderie et je m’en suis tiré pour 10€ entre le cordon chauffant et le programmateur. Neuf, le cordon chauffant (10m, 100W) coûte 42€ mais les modèles 25W (ce qui est suffisant) se vendent à partir de 15€. Pour ce qui est du programmateur, il coûte 65€ neuf avec la possibilité de programmer la température et l’heure. Pouvoir programmer l’heure est pratique (je chauffe ainsi différemment le jour et la nuit) mais pas indispensable (vous pouvez laisser une température constante ou changer vous même le soir et le matin). Pour des modèles de thermostats programmables (sans réglage horaire), vous pouvez vous en sortir pour 20€ à peu près.DSCF2552Pour la matière réfléchissante, j’optais jusque là pour du papier aluminium, toujours dans un souci d’économie. Mais j’ai vu il y a quelques jours que Fabien faisait un peu la même chose que moi en utilisant un isolant réfléchissant. C’est une excellente idée, si j’en trouve rapidement je ferais ça. Sinon ce sera pour l’année prochaine.Enfin, pour le sable j’utilise simplement du sable de maçonnerie. A 3€ le sac de 20Kg, ce n’est pas une ruine !Au final, voici une belle serre de germination qui ne m’aura coûté qu’une vingtaine d’euros.

Réalisation et explications

Tout d’abord, il faut poser le réfléchissant sur les parois de l’aquarium. Si vous avez choisi le papier aluminium, il suffit de le tendre sur les trois parois de l’aquarium en plaçant quelques scotchs ci et là. Le but de ce réfléchissant est d’optimiser la luminosité dans l’enceinte. Ainsi les jeunes plants auront toute la lumière nécessaire à leur bonne croissance. Je laisse toujours une paroi libre afin de pouvoir jeter un oeil rapidement à l’ensemble, sans avoir à retirer le couvercle.DSCF2554Ensuite, il faut disposer le cordon chauffant de manière à couvrir le fond le plus uniformément possible. Ainsi on devrait obtenir un chauffage homogène de l’ensemble.DSCF2555Enfin, on ajoute le sable (1 à 2 cm d’épaisseur suffisent) dans le fond en repositionnant le cordon si besoin. Le sable est important pour plusieurs raisons. Tout d’abord, il va maintenir le cordon en place (et plus tard il va assurer une bonne stabilité aux godets). Ensuite, il emmagasinera la chaleur du cordon et la restituera de façon très homogène à l’ensemble de l’enceinte. Enfin, il absorbera les excès d’arrosage éventuels et évitera la pourriture des racines de vos jeunes plants.DSCF2556Voilà, en quinze minutes vous avez votre enceinte de germination opérationnelle !DSCF2559

Il ne reste plus qu’à semer ! Et vous, comment réalisez vous vos semis intérieurs?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *